fbpx

Newsletter

Inscrivez-vous et accédez aux offres exclusives NowGeneva

Lacoste: Le croco légendaire et ses griffes centenaires

Mode

L’audace. Ce terme est surement le plus adapté pour décrire la marque à l’alligator. Vient d’abord l’audace de l’adolescent René Lacoste d’aller à l’encontre des aspirations de son père et d’entamer une carrière sportive, ensuite l’audace du tennisman René Lacoste de révolutionner les codes du terrain en terre battue, et finalement l’audace du designer français René Lacoste de concevoir le sportswear pour ensuite le sortir du sport. C’est l’histoire de la griffe de l’alligator.

Par Eugénie Rousak NOW Geneva

Le dernier des « Quatre Mousquetaires »

Alors que son père Jean-Jules Lacoste, haut placé dans l’industrie automobile, prédestine son fils au Polytechnique, René prend une décision courageuse de suivre une autre voie. La coupable ? Une raquette de tennis offerte au jeune parisien quelques années auparavant, alors qu’il était âgé de 14 ans. Depuis, l’adolescent ne jure que par le court et ses balles jaunes, enfin blanches à l’époque, même s’il n’a ni la carrure nécessaire, ni l’expérience de jeu. Peu convaincu par cette optique de carrière, Jean-Jules Lacoste conclue un pacte avec son fils : cinq ans pour démontrer des résultats notables sur terre battue. Est-ce que René va réussir cet exploit en si peu de temps dans un sport qui nécessite une grande préparation et beaucoup d’entrainement ? La réponse est oui. Est-ce qu’il va dépasser tout résultat attendu ? Également oui ! Durant les années 20, il obtient trois victoires à Roland-Garros, deux à l’U.S. Open et deux titres en Coupe Davis. Il fait alors partie des « Quatre mousquetaires », aux côtés de Jean Borotra, Henri Cochet et Jacques Brugnon. La liste des mérites du tennisman Lacoste est longue, pourtant ce n’est pas sa carrière sportive qui s’associe à son nom de famille. Très talentueux, le jeune français avait également un côté très visionnaire et un regard innovateur, qui le pousse à perfectionner le matériel de son quotidien.

Il améliore les vibrations des raquettes avec une pastille, enroule sa manche pour plus d’adhésion et révolutionne le tennis en remplaçant les raquettes en bois par de l’acier ! ll repense entièrement la tenue du tennisman, qui à l’époque était portée aussi bien dans une soirée mondaine que sur un court. René Lacoste bannit les longs pantalons et chemises de sa garde-robe, adoptant un look à la fois plus pratique et controversé pour cette époque : short et ce que l’on appellerait un polo aujourd’hui. S’inspirant de la tenue des joueurs de polo, il a réalisé son modèle idéal, en gardant les manches courtes, rajoutant un col et des bords-côtes et réalisant le tout dans un tissu souple et aéré, qui n’est autre que la maille de jersey petit piqué. Cet habillement a eu un effet de balle envoyée à 200km/h. S’il est vivement critiqué, les joueurs commencent progressivement à l’adopter, séduits par son côté à la fois élégant et pratique. Dans l’air du temps. Cet effet de mode ne passe pas inaperçu et René Lacoste décide d’accentuer la tendance en fondant sa marque à son nom avec son ami et spécialiste de la bonneterie française André Gillier. Ainsi, en 1933 a été enregistrée l’entreprise La Chemise Lacoste, destinée à révolutionner l’industrie de sport wear.

Entre luxe et rap

Résolument une marque de sport, les premières pièces sont sans grand étonnement des chemises blanches, baptisées nébuleusement L.12.12. : « L » pour Lacoste, 1 pour la matière légère, 2 une référence aux manches courtes et 12 est le numéro de prototype qui a finalement été choisi. D’ailleurs, un petit crocodile verdâtre est rapidement apparu sur le vêtement. Ce détail habituel pour nos yeux, était un geste inédit pour l’industrie des années 30, les créateurs cachant généralement leurs logotypes à l’intérieur des vêtements. L’addiction à la chemise est vite contagieuse et l’alligator s’invite dans d’autres sports haut de gamme, séduisant de plus en plus les classes bourgeoises et aristocratiques par la qualité de la fabrication et le modèle iconique. Le polo est propulsé au sommet de convoitise et dévient une icône de prospérité et d’élégance. Mais il faudra attendre les années 50 pour un agrandissement drastique de la gamme avec une explosion d’abord dans 65 couleurs, puis dans des variations à rayures. La machine du day-to-day wear Lacoste est lancée !

Après ce premier set réussi, l’enseigne enchaine les matchs : diversification des lignes, création des accessoires, apparition des chaussures et parfums, et surtout une aventure à l’international! Résolument plus citadine, la marque sort de son court de prédilection, mais va rapidement connaître le même sort que Burberry dans cette cour des grands. Alors qu’elle visait une clientèle sportive et BCBG, Lacoste doit faire face à l’engouement pour le croco de l’autre côté du périf’, attisée par les rappeurs et leurs fans. Et c’est un amour à sens unique. L’enseigne tente de retrouver sa clientèle historique et redorer sa pelouse. Toutes les techniques sont bonnes. De l’augmentation des prix à la présence aux Fashion Weeks en passant par la séduction d’une clientèle féminine plus jeune, toutes les stratégies sont testées. Paradoxalement, ces vieilles disputes de fin de XXe siècle ne vont étonnamment pas aboutir à un divorce, mais à un mariage au XXIe, symboliquement célébrée par une collaboration entre la marque et la rappeur Moha La Squale ! Mais n’allons pas trop vite !

Au décès de son fondateur en 1996, la direction artistique passe entre les mains de Christophe Lemaire, qui conduit l’enseigne française au coeur de la culture anglo-saxonne. Avec son nouvel univers preppy, Lacoste s’installe sur les bancs de l’Ivy League et Oxbridge, séduisant les étudiants par des pièces mêlant fraicheur et décontraction pour une silhouette qui marie le sportswear et la haute couture. S’attachant aux valeurs de la Maison, Christophe Lemaire a apporté une touche de modernité et de graphisme à un mélange subtil des code BCBG et des influences du monde. Son successeur, Felipe Oliveira Baptista, continuera la lignée, tout en amorçant un virage résolument plus chic et sensuel. Le croco flirte avec des pièces plus flashy, des silhouettes plus marquées et des touches glamour.

Aujourd’hui, c’est Louise Trotter qui tient les rênes de l’alligator pour le guider vers un minimalisme maitrisé, en revenant sur le code athleisure bourgeois si cher à René Lacoste. Pour la collection automne-hiver 2020-2021, la designer a élégamment associé les couleurs emblématiques comme le blanc ou le vert aux références beigeâtres et ocres de la terre battue pour une gamme délibérément automnale. Ce mélange des codes historiques avec la modernité a également été utilisé dans le choix des pièces, aux traditionnels tricots et jerseys se sont hissés la flanelle et le néoprène.

Dans les griffes de l’alligator

Si les collections de Lacoste abordent fièrement le logotype d’un alligator, l’histoire anecdotique qui se cache derrière nous ramène dans les années actives du tennisman René. Alors qu’il se promène dans les rues bostoniennes avec son capitaine Pierre Gillou, son regard se pose sur une magnifique mallette en croco. Un pari est vite lancé : si le tennisman gagne le match de l’après-midi, Pierre Gillou lui offrira cet objet d’exception. Lors de la rencontre, le joueur parlera de cette discussion aux journalistes, qui le surnommeront désormais « alligator ». Peut-être aussi une jolie référence à son style de jeu qui consistait à renvoyer les balles jusqu’à la première faute de l’adversaire, comme un crocodile qui attend l’épuisement de sa proie.

Pour marquer cet épisode, Robert George dessine un prototype de crocodile, que René Lacoste va désormais faire broder sur ses vêtements. Et le match ? Ah, il l’aura perdu.

Le XXe siècle a vu naître le New Look de Christian Dior, la silhouette en robe noire de Coco Chanel et l’homme en blanc à manche courtes sur le terrain de tennis, signé René Lacoste. Depuis la silhouette de la griffe s’est modernisée et colorée, mais le crocodile continue de surveiller les nouvelles collections.

  • Polo homme, Lacoste

    Polo homme, Lacoste

  • Casquette, Lacoste

    Casquette, Lacoste

  • Manteau long, Lacoste

    Manteau long, Lacoste

  • Sac femme, Lacoste

    Sac femme, Lacoste

  • Baskets, Lacoste

    Baskets, Lacoste

  • Masque, Lacoste

    Masque, Lacoste

  • Shorts femme, Lacoste

    Shorts femme, Lacoste

  • Parfum femme, Lacoste

    Parfum femme, Lacoste