fbpx

Newsletter

Inscrivez-vous et accédez aux offres exclusives NowGeneva

ALIOSE- Le duo pop folk, révélation musicale

Portrait

Après leurs nominations aux Victoires de la Musique en France et aux Swiss Music Awards en 2018, les deux artistes suisses au charme incontestable ouvrent une nouvelle page musicale avec la sortie ce 9 octobre d’un 5 titres aux mélodies addictives. Deux signatures vocales, l’une suave et l’autre rocailleuse font résonner des textes pétillants, une pop élégante et envoûtante, un remède contre la morosité actuelle. Partons à la rencontre de ces deux talents en parfaite symbiose.

Par Laëtitia Cadiou – NOW Geneva 
Photos Michel Juvet – NOW Geneva

L’histoire d’Aliose commence quand ?

Alizé – Une rencontre en 2004 lors d’un atelier musical à Nyon dédié aux auteurs-compositeurs. Un véritable coup de foudre artistique, nous étions étudiants avec deux univers, mais une même envie : celle de chanter et jouer sur scène, ce que nous ferons en parallèle de nos études. Nous allons nous produire de scène en scène avec un public à chaque fois plus nombreux. Les concerts s’enchainent et les récompenses aussi. Après quelque temps nous pouvions commencer à vivre de notre passion, il est donc assez naturel qu’à la fin de nos études, en 2012, nous nous lancions pour ne plus faire que de la musique. 

Les rôles sont-ils bien définis dans le duo ?

Alizé –  Au départ Xavier écrivait avec moi mais préférait rester dans l’ombre, seulement au fur et à mesure que nous étions en concert, naturellement Xavier a commencé à m’accompagner et chanter. Deux voix bien distinctes mais qui se retrouvent pour distiller la même émotion et n’en faire qu’une.

Deux univers, quelles sont les sources d’inspiration ?

Alizé – Je dévore toutes sortes de musiques, énormément et plus particulièrement la musique anglophone et atmosphérique. 

Xavier  – J’ai plutôt été imprégné par la chanson française, passée et actuelle avec des phases plus atypiques qu’Alizé écoute moins, comme du reggae ou même du rock psychédélique des années 70.

Un duo c’est une force ?

Alizé – On est très complémentaire.

Xavier – Mais c’est pas toujours de tout repos.

Alizé – C’est faire des concessions comme dans la vie, qui parfois altère notre liberté, mais quelqu’un en face qui te stimule toujours plus loin, pour repousser les limites, ce n’est pas aussi ça la liberté ? On est intransigeant l’un avec l’autre. Je me souviens que pour la chanson “J’ai oublié”, on buttait sur le thème et l’angle de vue à adopter, Xavier disait non à toutes mes propositions, et ça m’énervait, je suis sortie dans la cour du studio d’enregistrement en Belgique, agacée, puis je suis revenue avec cette idée, et là il a dit “banco”. Sans cette confrontation on ne serait pas arrivé à ce résultat.

L’album “Comme on respire” produit par Warner Music va vous emmener très haut, jusqu’à une des Victoires de la Musique et aux Swiss Music Awards. Qu’est-ce qu’on se dit à ce moment là ?

Xavier – C’est un moment dingue, si on nous avait dit à 18 ans vous serez nommés aux Victoires de la Musique, on n’aurait pas pu le croire, une nomination, pour nous, c’est comme si on avait gagné. 

Alizé – Cela a généré une notoriété évidente et une visibilité fantastique. Les radios passaient beaucoup plus notre musique et on avait plus de propositions de concerts.

Nouveauté et grande liberté pour ces 5 titres en collaboration et produits par Puggy, groupe belge plutôt pop rock et qui ne chante qu’en Anglais ! 

Alizé – Ce choix s’est fait un peu sous l’impulsion du Directeur Artistique de chez Universal qui nous a recommandé de rencontrer Puggy et cela s’est confirmé être une aventure artistique hyper positive. J’avais le souvenir d’un concert de Puggy à Genève, il y a quelques années et j’avais adoré.

Xavier – La rencontre avec Ziggy et Romain de Puggy a été clef dans l’élaboration de ces cinq titres et dans la direction artistique que nous avons choisi de prendre. Grande complicité, respect mutuel de nos univers musicaux respectifs, rigueur dans le travail, nous sommes très contents de cette collaboration.

Les projets malgré le COVID ?

Alizé – J’ai écrit des textes pour des chansons pour une pièce de théâtre, j’étais très heureuse de ce travail, une expérience très enrichissante. 

Xavier –  J’ai monté un projet avec notre ancien batteur Felix Bergeron suite à un recueil de poésies que j’avais écrit « Tu liras sur mes murs » aux Editions Slatkine, c’est devenu un spectacle « J’irai lire sur vos murs » testé sur scène il y a quelques jours. J’ai aussi terminé d’écrire un roman.

Alizé – Oui son roman est magnifique, on a aussi écrit d’autres chansons pour d’autres artistes.

Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter ?

Alizé – Qu’est ce qu’on peut souhaiter de mieux à un artiste ? que ses morceaux soient joués et partagés, qu’ils rencontrent un maximum de public, qui nous manque terriblement.

Xavier – Retrouver la scène et que notre musique touche le public qui nous nourrit et nous transmet son énergie.

L’interview vidéo est à découvrir ici:

Ecoutez Aliose :

Site web AlioseSpotifyiTunes

  • 5 EP

    5 EP "Comme des gangsters", 2020

  • Album

    Album "Comme on respire", 2018

  • Album

    Album "Le vent a tourné", 2012

  • Album

    Album "Aliose", 2009